L’algue Kombu

L’algue Kombu

Kombu signifie « bonheur » en japonais, elle est considérée comme plante de santé, de longévité dans la tradition orientale. C’est une algue brune, à la texture charnue et croquante, sa saveur est fumée et iodée. Elle est utilisée pour accélérer la cuisson des légumineuses tout en les rendant plus digestes et en augmentant leur pouvoir protéinique. Elle rehausse également la saveur des mets grâce au glutamate de sodium sous forme naturelle et accroît la richesse de la nourriture, et se consomment fraîches ou sèches, crues ou cuites.
Vous les trouverez en magasins bio, dans les épiceries fines ou les épiceries asiatiques.

L’histoire

Les algues furent les premiers végétaux apparus sur la planète. Leur consommation est très répandue en Asie, particulièrement au Japon où elles font partie de la culture culinaire. En Europe, l’algue fut d’abord présente dans les cosmétiques, puis consommée sous forme d’additif (gélifiant, épaississant), avant de s’imposer finalement dans l’alimentation. En France, la production d’algues provient essentiellement de Bretagne.

Son analyse nutritionnelle

Pour 100g d’algue déshydratée
Protéines : 8,7 g
Glucides : 24 g
Fibres alimentaires : 33,2 g
Lipides : 1,1 g
Magnésium : 700 mg
Potassium : 4600 mg
Calcium : 800 mg
Fer : 5,9 mg
Iode: 433 mg
Sodium : 2300 mg

Ses bienfaits sur la santé

Cette algue est riche en calcium (8 fois plus que le lait), en iode (c’est l’algue possédant la plus forte teneur en iode des algues consommées au Japon) qui est un élément nutritif essentiel vital pour la production d’hormones et la fonction normale de la thyroïde.
Elle agit comme dépurateur naturel du sang, elle est détoxifiantes, anti-oxydantes et alcalinisantes, et elle facilite la perte de poids en augmentant le métabolisme.
Le Kombu permet enfin de réduire le risque de formation de caillots sanguins, et de diminuer le taux de mauvais cholestérol.

2 commentaires pour "L’algue Kombu"

  • Bonjour Eric, pouvez-vous préciser votre demande? L’algue Kombu est riche en glutamate de sodium qui est un exhausteur de gout. Il ne faut pas le confondre avec un agent de conservation. On l’utlise donc plutôt en guise d’aromate ou comme expliqué dans l’article pour diminuer le temps de cuisson et faciliter la digestibilité des légumineuses (lentilles, haricots secs, pois chiches…). Vous confondez peut-être avec l’algue Nori? Elle se présente sous forme de feuilles avec lesquelles on peut barder les aliments. Par exemple pour faire des makis. Mais là non plus il ne s’agit pas d’un moyen de conservation mais bien l’idée de relever le gout et de donner de la tenue. Quoiqu’il en soit elles sont toutes sources de nombreux éléments nutritifs: vitamines, minéraux, oligo-oligo-élèments. Bonne dégustation

  • Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.