Quantcast

Le petit épeautre

Le petit épeautre

Le petit épeautre de Haute Provence, également appelé engrain ou “Caviar des céréales”, est une céréale d’exception. Petite graine dorée, croquante sous la dent, elle ne fait pas partie de nos céréales habituelles car elle nécessite un temps de cuisson plus long que nos traditionnelles pâtes, riz et autres.
Pourtant, sur le plan nutritionnel, il frôle la perfection. Petit rappel de tous ses bienfaits.

L'histoire

Le petit épeautre était déjà cultivé il y a plus de 8 000 ans.
Remplacé petit à petit par le blé, sa culture a été relancée en France dans les années 1990, et la mise en place d’une IGP “Petit épeautre de Haute-Provence” a permis de préserver ainsi sa culture originelle, effectuée dans des conditions optimales (rotation des terres, alternance avec la culture d’autres céréales ou légumineuses). Il est aujourd’hui cultivé dans l’Aude, l’Aveyron et la Haute Provence au milieu des champs de lavandes.

Son analyse nutritionnelle

Pour 100g de petit épeautre sec

Valeur énergétique : 375kcal
Protéines : 12,9 g
Glucides : 72,7 g
Lipides : 3,5 g
Fibres : 10,3 g
Magnesium : 120mg
Phosphore : 440mg
Calcium : 100mg

Ses bienfaits

Le petit épeautre est très intéressant sur le plan nutritionnel.
Il est riche en glucides et possède une teneur en lipides (les bons acides gras) importante.
Du fait de son caractère authentique, le petit épeautre est très riches en minéraux.
100 g de petit épeautre contiennent ainsi :
– 4 fois plus de magnésium que son équivalent en riz complet et 5 fois plus que 100 g de steak,
– 1/4 de la ration journalière conseillée en calcium, soit l’équivalent de 2 verres de lait.
– la moitié des besoins journaliers en phosphore.

Le petit épeautre est aussi intéressant du point de vue des vitamines
– Vitamines A : Elle est importante car il s’agit de la vitamine de croissance, elle joue un rôle dans la nutrition des cartilages et des os, des organes digestifs, des vaisseaux sanguins, des muqueuses et des téguments. C’est un facteur de rajeunissement. Elle possède des effets régulateurs sur le sommeil et la tension artérielle.
C’est également un antioxydant puissant qui intervient dans la protection contre les cancers du poumon et de la vessie.
Il est riche en vitamines B1 qui améliore, par exemple, les capacités de concentration et d’apprentissage. Elle est anti-dépressive, anxiolytique, permet de combattre les effets du stress. 
Il est riche en vitamines B2 qui joue un rôle capital dans la vision, dans la santé des cheveux, des ongles et de la peau.
Mais aussi en vitamines B5, B6, …

Enfin, au niveau des protéines, l’intérêt du petit épeautre est énorme pour les végétariens et végétaliens. Tout comme le quinoa et l’amarante, il apporte à l’organisme les 8 acides aminés essentiels qui, faute d’être synthétisés par l’organisme, doivent nécessairement être apportés par l’alimentation.

Enfin, il se distingue par son faible taux de gluten, qui le rend plus facile à digérer par les intestins fragiles.

 

Il ne faut pas confondre l’épeautre et le petit épeautre. L’épeautre est l’ancêtre du blé et même s’il est plus intéressant que ce dernier en termes nutritionnels, il n’est pas comparable avec le petit épeautre.

SOURCES

Nako, G., Stamatovska, V., et al. Nutritional properties of einkorn wheat (Triticum monococcum L.) – Review – 2016.
https://www.petitepeautre.com/

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Inscription

Newsletter

Nouveaux menus, nouvelles recettes
tous les 15 jours